Samedi 17 Août 2019

Energies renouvelables: l'Université de Lomé y croit pour le Togo

Face aux effets d'accélération du développement vertigineux de l'humanité sur les changements climatiques, le recours aux énergies renouvelables semble une alternative solide et plus qu'envisageable. Ces énergies dites vertes permettent en ce sens d'épargner l'environnement.

 

Seulement, pour des pays en développement comme le Togo, l'envolée vers les énergies renouvelables relève du défi économique et technologique. La recherche pourrait à ce niveau jouer un rôle salvateur.

 

Fort heureusement, l'Université de Lomé et son partenaire WASCAL, ont initié le « Projet de développement des énergies renouvelables ». Les deux partenaires, Université de Lomé et WASCAL, forment depuis des années, des chercheurs dans le domaine du changement climatique et l'utilisation adapatée des terres. L'implantation de WASCAL visait à renforcer la capacité et les infrastructures de recherche en Afrique de l'Ouest dans le domaine du changement climatique et à mettre en commun l'expertise de dix pays ouest-africains et celle de l'Allemagne.

 

Pour mener à bien le projet de développement des énergies renouvelables, l'Université de Lomé et WASCAL entament bientôt une phase préparatoire de collecte de données à travers une étude de faisabilité sur l'ensemble du territoire togolais. C'est dans cette optique que le 31 décembre 2018, deux véhicules nouvellement achetés ont été remis par le président de l'Université de Lomé, Pr Dodzi Komla KOKOROKO, au Directeur de WASCAL, Pr Kouami KOKOU.

 

Les véhicules serviront à collecter des données fiables sur le développement des énergies renouvelables ainsi que les divers défis à relever dans ce domaine. Les données recueillies sur le terrain serviront au diagnostic complet en idenfiant les ressources naturelles en place et en planifiant leur gestion efficiente. L'ultime avantage des deux véhicules acquis est de permettre l'élaboration d'un projet d'envergure nationale que financera, à partir de mars 2019, le Ministère allemand de la Formation et de la Recherche.

 

La réussite dudit projet consolidera la coopération avec le Ministère allemand de la Formation et de la Recherche, principal partenaire de WASCAL et fédèrera les efforts fournis pour un meilleur contrôle des changements climatiques en Afrique de l'ouest.

 

L'enjeu est de taille dans un monde qui prend de plus en plus conscience des dangers environnementaux, et où les énergies renouvelables sont capables de contribuer à la relance de l'économie des Etats. Ce projet de l'Université de Lomé et de WASCAL permet ainsi au Togo de se positionner sur la bonne voie à travers la recherche pour la promotion de l'énergie solaire, l'énergie éolienne, la biomasse, l'énergie hydraulique, l'énergie biothermique, pour ainsi fermer progressivement la porte au charbon, au diesel ou au mazout.

Revenir en haut